La pédagogie

“La base de mon enseignement est très simple : en premier lieu, on doit essayer au plus vite de faire ressentir à l’élève le plaisir que procure la musique. S’il l’a perçu ne serait-ce qu’une fois, c’est gagné.”


Voici un extrait de l’interview donnée par le pianiste Benjamin Faugloire, créateur des écoles de musique Un Air de Rien. Retrouvez l’interview complète du pianiste sur www.pianobleu.com/benjamin_faugloire.html ainsi que son actualité sur www.benjaminfaugloire.com

“Cela passe par exemple par très peu de solfège.
On aborde les notions théoriques en fonction des morceaux que l’on travaille. Cela permet à l’élève de donner un sens réel au solfège, de comprendre son utilité puisqu’il prend conscience que s’il veut prendre plaisir à jouer ce morceau il devra aussi travailler cette partie.

 Cela passe aussi par demander systématiquement les goûts musicaux de l’élève et de le faire jouer des morceaux qu’il a choisi. Cela demande plus de travail pour nous qui devons relever et écrire les partitions mais cela nous assure le fait que l’élève aime ce morceau.

Très rapidement nous essayons également de faire jouer les élèves ensemble.

 C’est l’objectif de notre concert de fin d’année où les élèves ne passent pas chacun leur tour mais au sein de groupe qu’ils ont choisis (en fonction des morceaux proposés). C’est ici la finalité de notre enseignement : arriver à jouer ensemble, respecter les autres musiciens, savoir accompagner, écouter, …

Le pianiste exprime bien ici quelle est notre méthode de travail et quels sont nos objectifs.

Notre principe réside en premier lieu dans le plaisir que prend le professeur à enseigner. Si le musicien enseignant est habité par la musique, si lui-même est sans cesse en train de progresser, de se remettre en cause,  s’il parle de son instrument avec passion, s’il veut plus que tout que son élève prenne du plaisir… la transmission aura lieu.

Ce plaisir que prend le professeur est absolument fondamental pour nous. Il est le point de départ de la rencontre entre l’élève et son instrument. Et nous envisageons toujours cette transmission dans la bonne humeur et la joie. Notre victoire, notre objectif est que les les élèves arrivent à nos cours avec le sourire. Et qu’on les retrouve l’année suivante, signe de leur attachement à la musique. Cet objectif est complètement assumé : aucun l’élitisme dans nos cours.

Le plaisir comme vecteur de la valeur du travail.